Ô delices de la Bergère

72 vues
Prénom Ô délices de la Bergère
Genre Culture Safran
Activité Maraichage
Site officiel
Facebook

Tous les vendredis après-midi, à la gare de Marches, Françoise étale sa production maraîchère en compagnie du Pizzaïolo et de Papy Volailles ... mais elle aussi productrice de Safran. Françoise a reçu dromeadhere.tv avec toute la simplicité qui la caractérise. Elle nous livre quelques explications sur cette activité qui semble exotique si la fleur ne se trouvait fort à l'aise en Drôme.

Son travail, elle l'aime, il fait sa vie et son bonheur. Fille d'agriculteurs, elle avait choisit de faire autre chose et est revenue à la terre après quelques années. Sa bonne humeur vous met à l'aise et son accueil vous place dans les meilleures dispositions pour partager un bon moment.

Sa production se déroule de mi octobre à mi novembre. Pendant cette période, deux fois par jour, il faut cueillir et émonder les pistils, ... en même temps, ... puis les déshydrater en quelques heures. Un travail pas si compliqué à première vue sauf quand on aperçoit, au plus près du sol les petites fleurs et c'est lorsque commence le délicat exercice de l'émondage qu'on comprend le labeur.

Merci Françoise pour ce très bel instant de découverte d'une activité pas banale !

La video par ici

Tous les vendredis après-midi, à la gare de Marches, Françoise étale sa production maraîchère en compagnie du Pizzaïolo et de Papy Volailles ... mais elle aussi productrice de Safran. Françoise a reçu dromeadhere.tv avec toute la simplicité qui la caractérise. Elle nous livre quelques explications sur cette activité qui semble exotique si la fleur ne se trouvait fort à l'aise en Drôme.

Son travail, elle l'aime, il fait sa vie et son bonheur. Fille d'agriculteurs, elle avait choisit de faire autre chose et est revenue à la terre après quelques années. Sa bonne humeur vous met à l'aise et son accueil vous place dans les meilleures dispositions pour partager un bon moment.

Sa production se déroule de mi octobre à mi novembre. Pendant cette période, deux fois par jour, il faut cueillir et émonder les pistils, ... en même temps, ... puis les déshydrater en quelques heures. Un travail pas si compliqué à première vue sauf quand on aperçoit, au plus près du sol les petites fleurs et c'est lorsque commence le délicat exercice de l'émondage qu'on comprend le labeur.

Merci Françoise pour ce très bel instant de découverte d'une activité pas banale !

La video par ici